Je crois que je vais faire mourir ma femme quand je serai devenu un politique honnête.

Ce n’est pas que j’y tiens particulièrement, enfin à ma femme si un peu. Non mais vous ne comprenez rien. La politique c’est sérieux, on ne peut pas passer son temps à raconter la vérité sinon on se fait piéger.

Vous le savez autant que moi, si vous votez depuis aussi longtemps que je le crois vous connaissez les ficelles. On se réveille un matin, c’est jour de vote, on veut refaire le monde, on se fait violence et puis c’est un autre qui gagne. C’est une preuve suffisante pour dire que la démocratie à ses limites. J’ai autre chose à foutre que sauver le monde un dimanche tous les 5 ans, surtout si c’est un plan de merde qui capote à chaque fois.

Donc j’arrête, c’est fini, je ne vote plus que pour moi.

Mais du coup faut que je me présente.

 

Ça ne doit pas être compliqué. Faut une carte nationale d’identité en cours de validité, un acte de naissance, une demande d’extrait de casier judiciaire (ah non, en fait non c’était juste pour pôle emploi), il faut être électeur (ah merde, bon d’ici 5 ans ça ira), il faut avoir fait son service national (bah j’étais objecteur, mais j’ai tiré 20 mois dans le social alors que c’était 10 dans le gnouf à l’époque, c’est bon j’ai fait mieux qu’eux), et il faut faire preuve de dignité morale… euh, mais y’a pas besoin, tout le monde sait que c’est des conneries non ?

Bon alors après il y a les 500 signatures, dans au moins 30 départements, ne dépassant pas 10% par départements. Je ne peux pas déménager 500 fois en 5 ans pour travailler sur les élus de ma commune, c’est vraiment n’importe quoi comme règle. En plus j’ai un CDI (si, ça existe encore), je ne vais jamais pouvoir trouver 500 tafs comme ça en 5 ans dans l’état du pays. Faudrait être dans l’intérim, présenter sa carte d’identité avec une adresse à chaque fois différente (sans compter le nombre de fois où je devrais la refaire faire, on me demanderais un extrait de mon casier judiciaire à force pour être sûr, de toute façon avec Pole Emploi…), et expliquer que je ne suis pas là pour longtemps, juste pour prendre la température, faite signer un papier et que je m’en vais après… putain, je vois déjà le tableau avec la gendarmerie. Du coup l’extrait ne serait plus vierge (puisque je vous dis qu’il l’est !), et, oh mais je m’en tape on m’en demande pas ! Je suis con je confonds tout. Ce n’est pas insurmontable, je n’y comprends rien mais j’y réfléchirai plus tard.

Ensuite il faut déposer sous pli scellé auprès du Conseil Constitutionnel une déclaration du patrimoine potentiel du candidat… ben ça va être vite fait, la transparence m’oblige à vous révéler que je possède rien, c’est même d’ailleurs un peu pour ça que je veux faire Président (non ça non, je ne peux pas le dire, pas maintenant).

Et pour finir, il faut ouvrir un compte de campagne à Sablé sur Sartre, hein ? Ah non, à la commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques, putain j’ai failli me faire piéger.

Voilà, j’ai 5 ans devant moi, je n’ai pas de casseroles, mais j’ai d’autres problèmes.

 

Bon, qu’est-ce que je vais faire de ma femme ? Faut bien y réfléchir. Pas faire de connerie avec ce truc là. C’est comme la carte d’identité, on te la demande à un moment. Oui non, faut pas faire trop misogyne non plus, faut pas déconner avec les féministes. Putain. Je viens de réaliser. Si je vise la présidence il faut que je prenne tout en compte. Ma femme va m’en vouloir. Je vais m’en vouloir. Vous allez m’en v… non, attendez, c’est juste une idée, rien n’est fait, ça compte pas là.

Je vous jure que je ne me retirerai pas, j’irai jusqu’au bout. Je l’ai fait plein de fois avec ma femme et je n’ai jamais eu de prob… oui, enfin, vous voyez quoi. Donc, par définition il me faut ma femme, je verrai plus tard.

Evidemment, le truc con dans ces cas là, ce dont on pense en dernier pour parfaire la logistique, c’est le programme (je viens de gagner un point avec les féministes). C’est vraiment emmerdant ce machin, la transparence, les idées, le fond, les chiffres, la société, l’international, l’économie, l’écologie (non ça tout le monde s’en fout, c’est comme la culture)… et j’en passe et des babioles. Ah moins que… oui, je crois que le lien est devant nous mais que nous sommes des aveugles patentés. Le programme est simple, faut tout changer. Alors forcément ça va être emmerdant pour pomper sur quelqu’un mais… oh putain mais j’ai ma femme ! Oui, non, attendez, pour le programme, m’aider à y penser tout ça, non parce que je vous vois venir, les féministes aussi… enfin, vous avez compris hein ?

Mais si ça vous pose problème je pourrais commencer par déclarer que je me retire définitivement de la vie politique, et puis utiliser la phrase plus tard. Oui c’est bien ça, il faudra que je demande à ma femme.

Avec ma femme on s’aime bien. Dans le cadre d’une campagne électorale c’est important comme truc non ? Non parce que j’entends des tas de choses et je finis par douter. Quand je vois le niveau des présidentielles aujourd’hui je suis épaté, il suffit d’être le dernier des cons pour faire comme le premier des cons. Le programme, il faut qu’on le fasse tous les deux, moi j’ai trop peur du niveau 0 de la connerie.

Les idées, ce n’est pas ce qui manque. L’apéro obligatoire ça me semble un peu loser, déjà qu’au troquet c’est pas toujours facile, faut un métier pour payer pour causer. Non, pas d’ambition personnelle, il faut recentrer le débat sur les attentes et les besoins du peuple, oui ça c’est bien. Ma femme serait fière. Elle dort là, je fais ça sur mon temps libre (oh putain merde les féministes). Faut trouver des idées de fonds donc, pour ne pas passer pour un branleur. Y’a les sujets lourds et bateaux, le pouvoir d’achat, l’augmentation des salaires, la retraite, l’éducation, et tout un tas d’autres trucs « chanmés », je dois vous avouer que je trouve ça vraiment très chiant.

 

Au final, je me retrouve avec des obligations tellement lourdingues que je vous inciterais presque à voter pour quelqu’un d’autre. Je crois que je vais motiver ma femme pour se présenter à ma place, après tout, penser à plein de trucs à la fois elle sait mieux faire que moi.

Ce qu’il faut que je retienne avant tout de toute cette mascarade, c’est la volonté. La volonté d’essayer… d’y croire… 5 minutes, et c’est déjà beaucoup. Alors pour le reste, vous savez, y’a tous les autres nez cassés du hit parade qui font le tapin pour les soldes. Les grosses réductions des 5 ans, celles où on prévoit large, comme jamais fait, du vieux de la vieille jamais tenté que dans le programme. Le mode gros volume, sur une estrade dehors, devant le Leclerc, à apostropher le consommateur qui s’en branle. Moi je dis qu’il faut voyager léger, eux ils te le vendent avec tous les dérivés, plus les agios et les frais de communication. Alors l’un dans l’autre, je voulais voter pour moi pour ne pas être déçu, mais c’est un peu raté, je ne me fais aucunement confiance. D’ailleurs ce n’est pas compliqué, je n’ai confiance qu’en ma femme…

Je crois que je vais faire vivre ma femme quand je serai un politique fictif, elle, au moins, elle saura quoi faire si jamais j’avais des idées intelligentes… elle me dira de fermer ma gueule.

 

Amen, Touti Quanti et Tralala pour ma femme…

 

©Le Docteur laisse miroiter l’innocence le temps d’un bronzage « congrégationnaire »…

17155921_10210979630834254_9123261652624251281_n

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s