Vous voudriez mieux comme monde ? Commencez par changer…

 

Oui, moi aussi je fais partie des plaignants, des usurpateurs de l’humeur joviale, des congrégationalistes radicaux de la mangeoire à caca, des buteurs de la bonne gloire à papa, des fils prodigues de l’attentat par hasard, un con qu’on n’attendait pas, comme des millions d’autres au virage…

Dans l’absolu, je pourrais m’en foutre de tout ce qui nous arrive, et faire comme une grande majorité d’handicapés de la pensée, faire avec en votant pour rien. J’ai tout arrêté, la majorité, m’en foutre et voter. Le monde m’emmerde et c’est de sa faute.

Je pourrais plier bagage et oublier le droit du sang. Étant donné que ma pipette est éprouvée depuis longtemps, et que ma condition ne sera pas meilleure ailleurs longuement, je préfère résister là où on est encore faussement libre. Ailleurs c’est encore pire que moins bien il parait.

 

Vous voudriez quand même le beurre, l’argent du beurre et la crème d’hier ?

 

Oui, c’est un comportement assez habituel chez nous, le cul de la crémière aussi est requis. Et puis au point où nous en sommes, réduire de nouveau les femmes et les enfants en esclavages tente énormément les démocraties modernes. Ce serait plus simple de les brûler, mais comme faut travailler le dimanche…

Pour les homosexuels on peut rien faire. Faut dire qu’ils n’y mettent pas du leur à se comingouter n’importe où n’importe comment. Faut déjà accepter que la société se radicalise à l’imbécillité profonde sans referendum, alors accorder des privilèges à ceux qui pensent juste avec leur cul…

Heureusement il nous reste la guerre, le dernier de nos nerfs qui vibre encore à l’appel du canon. Ça c’est un bon truc de misogyne avec des couilles partout jusqu’au cul. Ça règle des tas de choses, surtout les irréparables erreurs de connards frustrés.

 

Vous voudriez marcher sur la lune pour aller y chier ?

 

Oui, un jour ce sera possible, c’est presque sûr. D’ici que les voyages dans l’espace se généralisent à coup de petites pilules à ingurgiter, reste à savoir si ce sera suffisant en quantité pour une matière fécale digne de ce nom à déposer sur le cratère A-B.

La conquête du vide est notre meilleur créneau. Après les esprits il fallait passer à l’espace, de sorte que même en se forçant un peu on trouve de la vie dans les endroits les plus reculés sur terre, c’est un peu moins évident dans la tête de beaucoup de nos dirigeants. Le vide qu’ils exploitent ils en sont les premiers propriétaires.

Les voyages forment la jeunesse comme on dit, je suppose que c’était l’argument phare pour inviter les migrants à une expérience unique ! Si jamais on doit déraciner les gens au point de les envoyer se faire pendre au lieu de se faire tuer, la lune, c’est bien aussi. D’ici là faudra trouver une parade plus gay pour la pride de l’avenir…

 

©Le Docteur repeint la diversité libre de mourir avec ses tripes…

13432153_1057600920991157_4720828013404809652_n

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s